Internet Marketing et un peu plus…

SEO : un levier efficace face à la crise?

GDF Suez a mis en ligne il y a quelques semaines la refonte de son site institutionnel avec Tequila Rapido.

La réalisation graphique est soignée et les visiteurs retrouvent un grand nombre d’informations concernant le groupe GDF Suez. Toutefois, je souhaite mettre en avant le référencement naturel (autrement dit SEO) qui n’a pas été (correctement) travaillé.

Loin de moi de vouloir critiquer le travail de l’agence choisie par l’annonceur, c’est bien de SEO qui n’a pas été acheté ou qui n’était pas inclus dans la prestation dont je voudrais parler. Et, c’est bien souvent la faute de l’annonceur qui ne souhaite pas investir dans une prestation qui ne représente à ses yeux que peu de choses. A nous peut-être d’éclaircir l’aspect stratégique du référencement naturel.

Comme vous le savez, il existe deux moyens de donner de la visibilité à son site internet dans les moteurs de recherche : le SEO et le SEA que l’on regroupe sous le terme SEM.

Alors que le SEA implique un coût constant (au clic – visibilité à court terme), le SEO permet de travailler la visibilité du site sur le long terme fonction des requêtes des internautes, du contenu du site et j’en passe.

Un site Internet sans optimisations SEO (technique et éditorial), c’est un peu comme faire du saut en parachute sans parachute, on ne sait pas trop sur qui/quoi on va tomber.

Et bien partant de ce constat, l’annonceur ne juge pas intéressant de se positionner sur des termes à fort trafic en phase avec son activité mais plutôt sur sa marque.

A travers ce billet, j’aimerai soulever (succinctement) quelques éléments à optimiser afin de faire comprendre à de nombreux annonceurs l’importance d’un bon référencement dans les moteurs de recherche.

Audit technique
Commençons par les éléments techniques que ne voit pas l’internaute sur le site. La balise title, les balises META et la structure sémantique du code.

La Homepage n’a pour titre que « GDF Suez » (Edit : cela a été modifié, mais c’est guère mieux). Rappelons que le titre de la page permet aux robots des moteurs de recherche et aux internautes de connaître le sujet de chaque page de votre site à la fois dans les moteurs de recherche mais aussi sur votre site.

Cette balise, selon les bonnes pratiques, doit contenir des mots clés stratégiques de l’activité du groupe en question. Ce n’est pas le cas ici. C’est pourtant l’un des critères de positionnement les plus importants.

Sur cette même page, il n’y a pas de META description, ni de META keywords. Ces deux balises vont permettre de décrire le contenu de la page. Le contenu de la balise META Description est visible par les internautes dans les résultats de recherche des moteurs juste en dessous du titre.

Les attributs « title » des liens et les attributs « alt » des images ne sont pas systématiquement renseignés.
De plus, l’utilisation d’un contenu alternatif au flash aurait été une très bonne stratégie afin d’indexer le contenu de manière plus efficace dans les moteurs de recherche.
Seule la réécriture des URLs tient compte des bonnes pratiques techniques du référencement si ce n’est la répétition de la sous catégorie…laissons Mantis faire son travail.

Les balises qui permettent de structurer le contenu (balises Hx) ne sont pas présentes…flash quand tu nous tiens.
Ainsi les robots des moteurs de recherche voient un contenu proche du néant sur la page d’accueil du site…autant dire pas grand-chose. Pas de mise en avant du contenu.

Les autres pages du site (de second niveau) ont un balisage sémantique mais ces mêmes balises ne sont pas optimisées pour le référencement.
Les META description ne sont pas non plus optimisées.
Exemple – Page « Profil » :
META Description : L’un des premiers énergéticiens au niveau mondial, …

Audit éditorial

Je vais être plus bref sur cette partie malgré le lien très fort entre le contenu et le contenant. Il n’y a pratiquement aucun contenu sur la page d’accueil du site GDF Suez puisque celle-ci est réalisée en flash (sans alternative).

La densité des mots clés sur la page d’accueil est la suivante:
2009 : 6,63
gdf : 2,76
lundi : 2,76
suez : 2,76
avril : 2,76
aller : 1,66

On devrait y retrouver des termes comme énergie, développement durable, gaz naturel,… il n’en est rien. On retrouve 2009. Bon positionnement?

Les contenus ne sont dans bien des cas pas optimisé pour le référencement et il est souvent difficile de vendre une prestation éditoriale au client…pourtant stratégique dans le positionnement du site (une nouvelle fois).

Le référencement naturel est un certain investissement de départ mais c’est un travail qui peut s’avérer essentiel dans l’objectif de générer du trafic qualifié sur un site.

Il ne faut pas oublier que dans un marché très concurrentiel, le bon positionnement sur des termes stratégiques en SEO peut s’avérer payant pour un investissement minimum sur le long terme.

On parle de crise et de baisse des budgets publicitaires à longueur de journée. Pourtant, dans un travail sur le long terme, les moteurs de recherche ne seraient-ils pas la meilleure vitrine pour les annonceurs?

Qu’en pensez-vous ? Quels sont les aspects bloquants sur un projet qui ne permettent pas de réaliser correctement une prestation SEO?

Tagged as:

Donnez votre avis

Vous pouvez utiliser ce code pour mettre en forme votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>